Troy Davis, exécuté malgré les doutes?

Publié le par Dura Lex Sed Lex

Troy Davis, un Noir de 39 ans, crie son innocence depuis dix-sept ans dans le couloir de la mort de la Géorgie. Ironie du sort, la Cour suprême des Etats-Unis doit se prononcer sur son cas, le 29 septembre. Six jours après son exécution, prévue ce mardi.

AFP/HO/GEORGIA DEPARTMENT OF CORRECTIONS

Troy Davis attend depuis dix-sept ans dans le couloir de la mort, en Géorgie.

Troy Davis, un Noir de 39 ans, crie son innocence depuis dix-sept ans. Depuis qu'en 1991, un jury populaire l'a envoyé dans le couloir de la mort pour le meurtre, en août 1989, d'un policier blanc de 27 ans qui tentait de s'interposer dans une rixe sur le parking d'un fast-food, à Savannah, en Géorgie. Meurtre qu'il affirme n'avoir pas commis, même s'il ne nie pas avoir été sur les lieux du crime. 

A l'époque, neuf témoignages ont suffi pour conclure à sa culpabilité. Et peu importe qu'aucune preuve matérielle, ni aveux, ni arme du crime, n'ait jamais été retrouvée. Que sept de ces neuf témoins se soient dédits, affirmant avoir subi des pressions de la part des policiers. Que l'un d'entre eux, illettré, ait raconté avoir signé sa déposition sans avoir pu la lire, selon Amnesty International... Peu importe. 

La suite : link (Express)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article